Lorsque les médecins ne trouvent pas de diagnostic :

Extrait d'un rapport médical (daté de juin 2004) dont je viens seulement de recevoir copie via ma pédiatre :
"Une mise au point extensive a été réalisée en hospitalisation. Celle-ci s'est avérée négative. Nous avons retenu un défaut de stimulation, conséquence probable d'une perturbation de la relation mère-enfant. Le comportement de la maman nous semble en effet peu adéquat tant en terme de relation avec l'enfant (comportement distant) qu'en terme de compliance aux prescriptions médicales (ndlr : j'ai arrêté d'ajouter de l'huile dans le biberon comme prescrit parce que mon loustic le refusait catégoriquement).
(...)
Nous avons insisté pour que la maman consulte un pédopsychiatre. En effet, nous nous demandons si cette maman qui assume de lourdes responsabilités (travail plein temps, 2 enfants, un mari fort occupé) ne souffre pas de dépression."

J'ai d'abord souri en lisant ça tellement je ne me reconnaissais pas et en pensant à la réaction de ma propre maman si elle le lisait... elle qui me trouve parfois trop fusionnelle avec Luca.
Mais depuis tout à l'heure, je ne pense plus qu'à ça. Qui a écrit ça ? Sur base de quoi ? J'ai beau repenser au comportement que j'ai pû avoir lors de mes contacts avec l'hôpital, je ne vois pas ??? Mon enfant, j'en suis dingue et j'avais l'impression que ça sautait aux yeux... Alors pourquoi ? Parce qu'ils sont embêtés de ne pas avoir trouvé de réponse clinique aux problèmes de mon ti soleil ?
Ces gens n'ont pas eux-mêmes un enfant différent... Non, on ne déprime pas forcément face à la différence de son enfant. Même s'il m'arrive de temps en temps d'avoir un petit pincement au coeur en regardant les enfants de son âge, je ne déprime pas et je ne pense pas avoir déprimé un seul instant !

De quel droit peut-on écrire ce genre d'ânerie sur base d'une ou deux entrevues ? Quelles seraient les conséquences sur une maman réellement déprimée ? Ces gens devraient être là pour nous aider, nous motiver...

Désolée pour ce coup de geule, je comptais commencer ce blog de façon plus drôle mais je ne pouvais pas laisser passer ça.