gif_0718    L’autre soir, j’ai suivi un ange...

 

    Le prénom d’une petite fleur dans une liste de lien m’a attiré, Léa.
    C’est ainsi que j’ai découvert le syndrôme d’Angelman.

 

Les « anges » sont des enfants joyeux, ils rient facilement et aiment le contact, ils ont le teint pâle et des cheveux blonds et des difficultés d’alimentation… Tout mon ti soleil !

 

Coïncidence ?
Plusieurs personnes m’ont déjà fait la réflexion : « On dirait un petit ange ! ».


Les relations avec lui sont très simples. Il n’y a jamais de méchanceté dans ses gestes. Pas d’arrières pensées…

Et puis il y a cette impression qu’il devine les gens. 

Je sais, je sais… tout ça est un peu irrationnel.

 

Luca ne présente pas d’autres caractéristiques liées au syndrôme telles que microcéphalie, crises d’épilepsie, …

Et surtout, je ne pense pas qu’on puisse parler de déficience sévère dans son cas !


N’empêche, j’en aurai le cœur net. On a rendez-vous en génétique le 12 septembre.