Il y a des jours où on se dit que tout serait si simple si....

 

2008_08_25_209bisDepuis la rentrée des classes, les nausées se sont encore accentuées. Normal quand on se lève en catastrophe à la première sonnerie du réveil !
- « Allez les enfants, on descend déjeuner… »
A table, ils font déjà les clowns et Luca ne veut rien manger…
- « Chouchou, j’aimerais que tu manges, ce n’est pas bon de partir à l’école le ventre vide. »
Il consent à mettre un morceau de gaufre au chocolat* en bouche et je regrette déjà d’avoir insisté. Le morceau en question reste coincé. Je sais qu’il peut tenir longtemps comme ça.
Gentiment : « Luca, il faut avaler. »
Rien à faire. Rester zen.
De la salive commence à couler, tachant de brun son pyjama blanc. (C’est ici que l’on comprend pourquoi on ne s’habille jamais avant de déjeuner.)
Je ne regarde pas, je prépare les cartables.
Un coup d’œil à ma gauche me confirme que le morceau de gaufre n’est toujours pas passé.
- « Luca, si tu ne manges pas, recrache ! »
Il garde les dents serrées.
La colère gronde et j’essaie de le lui enlever de la bouche… en vain. Un jour mes doigts vont y passer.
Je regarde l’horloge, ça fait plus d’un quart d’heure que ça dure et il est grand temps de s’habiller !
- « Luca, avale ! ». Cette fois, je crie… fort. 
Le spectacle me soulève le cœur, je me précipite vers l’évier…

Enfin, je le vois mâchouiller, des petites larmes sous les yeux.

Je l’ai déposé à l’école avec de gros bisous mais ils n'ont pas suffit à apaiser mon malaise. Ce n'est que quelques heures plus tard, à la sortie des classes, lorsqu'il s'est précipité vers moi avec son sourire communicatif en criant « Maman ! » que j'ai retrouvé ma bonne humeur.

 

---------------------------
* Oui, je sais ce n’est pas le top question diététique… mais il ne veut pas de tartines…